• Offer de
    bienveue
  • Jusqu'à 30%
    de comprime
  • Pour chaque
    commande
Service Clientèle Service Clientèle
Lundi Vendredi 09:00 - 17:00 Service la France: Appels Internationaux:

Agrandissement du pénis ou pénoplastie : chirurgie pour se faire grossir le zizi

La taille du sexe des hommes est un sujet qui les préoccupe énormément depuis l’adolescence. Beaucoup placent leur verge comme le symbole représentatif de leur masculinité et de leur virilité. Réflexe assez naturel, ces derniers ne peuvent s’empêcher de se comparer aux autres, à l’école, dans les vestiaires ou devant les images pornographiques. Evidemment, ceux qui s’estiment – en ayant d’ailleurs tendance à se sous-estimer – moins gâtés que les autres peuvent nourrir un véritable complexe d’infériorité. De plus en plus d’hommes ont donc recours à la chirurgie pour agrandir leur pénis. Nous abordons le thème « en long et en large » dans cet article.

Qu’est-ce que la pénoplastie ?

La pénoplastie ou la phalloplastie est une opération chirurgicale qui consiste à augmenter la longueur ou l’épaisseur de la verge. Selon les chiffres, environ 8000 hommes en France ont recours à une chirurgie du pénis : c’est une pratique en recrudescence. En moyenne, elle permet de gagner 3 à 6 cm en longueur et 2 à 3 cm de circonférence.

Pourquoi faire grossir son pénis ?

Lorsque l’on considère que sa verge est trop petite, cela participe à tout un phénomène de dévalorisation qui peut déclencher de véritables retentissements psychologiques. Les hommes qui se sentent complexés sont atteints dans leur virilité : perte d’estime et de confiance en soi, honte, gêne… cela devient un vrai handicap dans la vie sociale et intime au quotidien. 

Article connexe: Viagra Générique pour homme maintenant disponible en ligne

Un autre aspect de la pénoplastie repose sur l’amélioration des performances au lit. Malgré l’adage « ce n’est pas la taille qui compte », certains hommes ont l’impression qu’un sexe plus gros donne plus de plaisir aux femmes et attendent de l’opération qu’elle révolutionne leur vie sexuelle.

Le médecin n’envisage la chirurgie que s’il s’agit d’un complexe profond qui a des répercussions sur le moral du patient et qui l’empêche de se sentir bien dans sa peau. Il est important de noter que pour les personnes souffrant d’un micropénis (taille adulte inférieure à 7 cm en érection), l’intervention est considérée comme de la chirurgie réparatrice : elle est donc remboursée par la sécurité sociale. 

Enfin, la phalloplastie ne permet en rien de soigner les problèmes d’érection comme l’impuissance ou l’éjaculation précoce…

Les diverses opérations d’agrandissement du pénis

Il existe deux types d’opération que l’on peut pratiquer en même temps :

L’élargissement : l’intervention a pour nature l’augmentation de la circonférence de la verge, qui va s’épaissir au repos comme en érection. Le chirurgien pratique une autogreffe en prélevant des cellules graisseuses au niveau des fesses ou des cuisses du patient pour lui réinjecter dans le corps du pénis. Elle peut être répétée lors de trois séances pour espérer gagner en moyenne 2,6 cm de volume. Une autre technique consiste à réaliser des injections d’acide hyaluronique entre les corps caverneux du patient, sans anesthésie générale. Ce composant, que l’on retrouve naturellement dans la peau, permet de retenir l’eau dans les tissus cutanés. 

L’allongement : il s’agit d’agrandir la taille du pénis pour gagner entre 2 à 5 cm de longueur, mais seulement au repos. L’acte chirurgical se caractérise par une incision à la base de la verge afin de sectionner le ligament suspenseur. Ce dernier permet de relier le pénis au pubis comme un élastique. En conséquence, la verge en érection connaîtra une inclinaison vers le bas. L’opération ne peut être pratiquée qu’une seule fois.

Article connexe: Levitra Original - Mode d’emploi, composition et effets

La durée moyenne de la pénoplastie est d’une heure et demie. 

Pénoplastie avant / après l’opération

Ne vous inquiétez pas, les suites opératoires ne se révèlent pas ou peu douloureuses. En règle générale, le patient observe d’importants ecchymoses et un sérieux gonflement au niveau du pénis, qui disparaîtront progressivement au bout d’une semaine. Il devra attendre environ 2 à 3 semaines pour recommencer à avoir des rapports sexuels. Dans l’intervalle, il sera nécessaire de de suivre un traitement médicamenteux permettant d’empêcher les érections. Les activités sportives seront interrompues pendant un à deux mois.

Les tissus mettent entre trois et six mois pour cicatriser définitivement et retrouver leur élasticité d’antan. L’allongement du pénis perdure dans le temps et ne connaîtra pas de rétrécissement. En ce qui concerne l’élargissement, la prise de poids ou le vieillissement de la peau peut affecter le résultat final. Il est donc possible de prodiguer de nouvelles séances afin de corriger le problème.