• Offer de
    bienveue
  • Jusqu'à 30%
    de comprime
  • Pour chaque
    commande
Service Clientèle Service Clientèle
Lundi Vendredi 09:00 - 17:00 Service la France: Appels Internationaux:

Contraception naturelle : quelle méthode contraceptive est la plus efficace ?

En France, la pilule contraceptive a été légalisée depuis plus de 45 ans, et aujourd’hui, avec la médiatisation de certains scandales concernant ses effets secondaires, de plus en plus de femmes rejettent ce mode de contraception chimique. Que faire quand on répugne à prendre des hormones de synthèse dont on ignore la composition et son impact sur l’organisme ? Que faire quand on ne supporte pas de vivre avec un corps étranger, le stérilet, à l’intérieur de soi ? Que faire quand nos fortes convictions religieuses nous empêchent de recourir à des moyens artificiels ? Certaines femmes ont à présent décidé de se tourner vers des modes contraceptifs dits « naturels ». Voici les différentes méthodes qui existent à l’heure actuelle pour les femmes soucieuses de respecter les rythmes de leur corps.

Contraception naturelle : un investissement personnel

Adopter un moyen de contraception naturel présente un avantage certain : oublier les effets secondaires dispensés par les autres méthodes et reprendre le contrôle sur son corps. Mais cela exige une grande motivation et un investissement quotidien aussi bien pour la femme que le couple. Beaucoup moins fiables et relativement contraignantes, ces méthodes ne conviennent pas à tous les modes de vie. 

Article connexe: Acheter Levitra Générique 20mg ou 10mg en ligne et au meilleur prix

Les moyens naturels reposent sur la connaissance des cycles, l’observation rigoureuse des signaux corporels et l’identification des jours fertiles. 

Méthode contraceptive n° 1 : Suivre les cycles

Inventée par Ogino-Knaus, ce moyen de contraception dépend du calendrier. En effet, il s’agit de calculer la période de fertilité de la femme en observant ses cycles. Si l’ovulation arrive 2 semaines avant le début des règles, et que le sperme peut rester efficace jusqu’à cinq jours dans le vagin, alors on peut en conclure qu’il y a 8 jours d’infertilité durant lesquels le rapport n’entraînera pas de grossesse. Le reste du temps, le couple devra donc s’abstenir ou utiliser des préservatifs. 

Le gros inconvénient de cette méthode, c’est qu’elle repose sur la régularité des cycles. Or, la plupart des femmes ont des cycles qui ont tendance à varier d’un mois sur l’autre. D’autant plus que de nombreux facteurs de la vie quotidienne influent sur la période menstruelle : stress, alimentation, voyage, maladies, etc.

Méthode contraceptive n° 2 : examiner les pertes

La méthode Billings, datant des années 70, a été découverte par un couple de spécialistes de la santé. Elle découle de l’examen minutieux et quotidien de la glaire cervicale, qui change de consistance et de coloration avant l’ovulation. Cela demande donc d’être à l’aise avec les fluides de son corps car il faut manipuler les pertes blanches avec ses doigts. La période d’ovulation qui est aussi celle de la fécondité se caractérise par une glaire particulièrement blanche et élastique. Comme pour le mode précédent, il devra donc y avoir abstinence ou protection pendant les jours de fertilité (glaire filante). L’inconvénient de cette méthode, c’est que la sécrétion peut aussi varier en fonction d’autres facteurs : aliments chimiques, inflammations vaginales, ou utilisation de produit lubrifiant. Mais relativement simple à opérer, elle s’avère aussi particulièrement fiable.

Méthode contraceptive n° 3 : surveiller sa température

Le principe est assez simple : on observe de façon objective une légère augmentation de la température corporelle postérieure à la période d’ovulation. Il s’agit donc de prendre sa température tous les matins (en utilisant toujours le même thermomètre pour éviter les fluctuations) et de noter précisément les résultats dès le début des menstruations. 

Article connexe: Kamagra Oral Jelly 100mg Achat en ligne - Une livraison rapide à prix réduit!

Comme cette méthode est assez contraignante, certaines applications de smartphone ou thermomètres connectés viennent vous faciliter la tâche en vous indiquant, d’après votre température et les informations concernant votre cycle, si vous êtes féconde. Il est important de noter que ce n’est pas le moyen le plus fiable car la température du corps reste sujette à plein d’éléments extérieurs : maladies, fièvre, style de vie…

La méthode contraceptive n° 4 : la plus efficace 

La symptothermie a un taux d’échec de seulement 2%, voilà pourquoi elle est considérée comme la meilleure contraception naturelle. Elle correspond à une combinaison des autres méthodes : examen de la glaire cervicale, courbe de température, et autopalpation du col de l’utérus. Dans la pratique, le col utérin connaît des variations très perceptibles tout au long du cycle. Pendants les jours d’ovulation, on peut observer qu’il devient plus mou, il est placé plus haut, il s’entrouvre et il est plus humidifié. Cette méthode nécessite en revanche plusieurs mois d’entraînement pour arriver à distinguer un col fécond d’un col fertile.