• Offre de bienvenue
  • Jusqu'à 30% de comprime
  • Pour chaque commande
Support Support
Horaires d'ouverture 09:00 - 17:00 Numéro français: Téléphone international:

Perte de cheveux femme et homme : quelle est la cause la plus courante ?

Malheureusement, la perte de cheveux est une condition qui peut arriver à de nombreuses personnes, et il est parfois difficile d’en trouver la cause. Maladie, fatigue, stress, dérèglement hormonal… Les explications foisonnent, et les conséquences souvent difficiles à vivre pour les personnes qui en souffrent.

Pour cette raison, vous en découvrirez ici plus sur la perte capillaire, de manière à vous aider à en venir à bout.

Tout savoir sur les causes de la perte de cheveux

La perte de cheveux est également appelée alopécie (terme médical de cette diminution), et c’est une maladie qui peut parfois survenir de manière soudaine. Pour en savoir plus, il est intéressant de comprendre le déroulement de la croissance de la chevelure.

Dans un premier temps, il faut comprendre que la perte de cheveux peut être normale, si elle n’est pas excessive, et que le cuir chevelu ne devient pas douloureux. Après 50 ans, la masse capillaire des femmes et des hommes diminue, ce qui est tout à fait naturel. De plus, votre chevelure est composée de follicules pilaires. Ces follicules disposent d’une durée de vie de 20 cycles. Dans chaque cycle, d’une durée de 5 ans, le follicule se développe, pousse puis tombe.

Article Associé: Propecia (finasteride) 1, 5 mg en pharmacie en ligne sans ordonnance en France

Ces cycles comprennent trois étapes : la pousse (phase anagène), pouvant aller jusqu’à 6 ans pour les femmes, contre 4 ans pour les femmes. En phase 2, également appelée “catagène”, la pousse cesse, du fait que la racine de vos cheveux n’est plus alimentée. Enfin, lors de la phase télogène, la dernière phase du cycle, les cheveux morts tombent, et de nouveaux viennent prendre leur place.

Pourquoi cette chute peut-elle s’accélérer ?

Cette situation survient lorsque vos cheveux tombent mais ne sont pas remplacés par de nouvelles repousses. Pour que cette perte puisse être qualifiée d’anormale, il faut généralement perdre plus de 100 cheveux au total par jour. La chute doit être prolongée dans le temps pour qu’on puisse lui apporter cette signification.

La principale cause de la perte de cheveux est héréditaire. On l’appelle alopécie androgénétique. L’homme peut également présenter une calvitie, qui sera présente sur les côtés, sur le devant et derrière la tête. Ces chutes seront progressives, et peuvent être expliquées par une sensibilité accrue aux hormones mâles, plus précisément présente entre l’enzyme 5 a-réductase, et la célèbre testostérone. Leur rencontre permet la création de DHT (dihydrotestostérone, aussi appelée androstanolone), qui va accélérer la pousse du cheveu, le rendant de plus en plus fin, jusqu’à sa disparition.

Une étude menée par l'université de Calgary, au Canada, dirigée par le scientifique Jeff Biernaskie, met en cause la dégénérescence des fibroblastes présents sur les follicules pilaires. Des cellules souches de ces éléments, à l'origine de la pousse des poils, pourraient être développées à l'avenir.

Pour mettre en lumière cette condition anormale, vous pourrez réaliser un test de traction. Pour le réaliser, il vous suffit de passer vos mains dans vos cheveux. Si vous avez pu récupérer plus de 20 en effectuant ce test, c’est que le niveau de perte dépasse la normale. Un spécialiste pourra également vous éclairer à ce sujet.

Quelles sont les causes possibles de la perte de cheveux chez la femme ?

En plus des causes héréditaires, il existe de nombreuses autres explications à la perte des cheveux. Chez la femme, on retrouve les suivantes :

  • Les colorations. Chez une femme jeune, un cuir chevelu irrité peut être expliqué par la réalisation de couleurs. La coloration, la décoloration et la pose traitements chimiques (comme le lissage ou la permanente) fragilisent en profondeur les follicules, pouvant conduire à leur perte.
  • Stress, fatigue et dépression. Vous avez certainement déjà remarqué qu’en période de stress, il est commun d'observer une diminution de la crinière. Un moment de stress brutal peut causer une perte soudaine et rapide, dont les conséquences resteront présentes après de nombreux mois.
  • Carences alimentaires et régimes. Un manque de fer appauvrit le sang, diminuant l’oxygénation du cheveu, pouvant devenir cassant. Une carence en cet élément peut donc être une cause de la chute (ou en zinc, magnésium et calcium), et une alimentation saine devra être mise en place. Les aliments riches en fer héminique sont les palourdes, les poissons gras, la viande rouge, le soja, les lentilles ou les amandes.
  • Maladies, telles que l’anorexie. Ce type de maladie peut créer des carences graves. Il faut consulter, ces maladies pouvant toucher une femme de 30 ans et plus jeune encore.
  • Les hormones. Ces dernières ont aussi leur implication, après la grossesse pendant l'allaitement, au moment de la ménopause. Lorsque les récepteurs de la chevelure ne reçoivent pas d’œstrogène et de progestérone de manière habituelle, leur croissance peut être mise à mal. Un problème de fonctionnement des glandes surrénales ou de la thyroïde peuvent également provoquer une perte de cheveux sur l’avant du crâne de la femme.

Quelles sont les causes de la perte de cheveux chez l’homme ?

La plupart des causes mentionnées plus tôt s’appliquent également à l’homme, particulièrement en ce qui concerne les périodes de stress important et de dépression, touchant de nombreux sujets. D’autres raisons peuvent l'expliquer, même chez un homme de 20 ans :

  • Le psoriasis. Cette condition peut être liée à une perte de chevelure, qui sera temporaire, liée à la présence de plaques sur le crâne, pouvant survenir chez un homme jeune.
  • Une anesthésie. Lors de l’injection d’un produit anesthésiant, la micro-circulation du cuir chevelu est impactée. Cela peut en conséquence entraîner une perte capillaire, qui sera momentanée, en fonction de la quantité de produit utilisée.
  • La pelade. C’est une maladie auto-immune, qui forme des plaques, causant la perte des cheveux.
  • La chimiothérapie. Cette cause concerne toutes les personnes impliquées dans le combat du cancer, recevant des séances de chimio. Les poils du corps entier tombent, en réaction au traitement toxique, qui aide à réduire la taille des tumeurs cancéreuses.

Il est important de rappeler que la perte de chevelure saisonnière est normale. A l’automne ou au printemps, une étape de “mue” occure, comme on l’observe chez les animaux, les arbres et la nature !



Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Compris !