• Offre de bienvenue
  • Jusqu'à 30% de comprime
  • Pour chaque commande
Support Support
Horaires d'ouverture 09:00 - 17:00 Numéro français: Téléphone international:

Insuffisance cardiaque congestive, gauche et droite : symptômes et traitement

Savez-vous ce qu’est l’insuffisance cardiaque ? Bien qu’il s’agisse d’une maladie qui puisse avoir de lourdes conséquences sur la santé de la personne qui en souffre, il est possible de mettre en place des traitements efficaces pour diminuer son impact, et lutter contre les formes graves. 

Définition de l'insuffisance cardiaque et symptômes 

Quand on fait référence à l’insuffisance cardiaque, c'est une pathologie qui touche le myocarde, qui est le muscle du cœur. Ce dernier subit une baisse d’efficacité, et il n’est plus en mesure de redistribuer le sang reçu par le cœur vers le reste de l’organisme humain. En conséquence, les organes présents dans le corps ne disposent pas de conditions optimales pour leur fonctionnement, et ils subissent un manque en nutriments et en oxygène, pouvant lier l’insuffisance cardiaque à différents symptômes.

Ce type de condition concerne principalement le sujet âgé. Différentes raisons peuvent expliquer son apparition, dont l’infarctus du myocarde, l’angor, la présence d'hypertension ou chez certaines personnes, la cause peut être une anomalie des valves non repérée. La consommation d’alcool peut aussi avoir une incidence néfaste sur la pathologie.

Les principaux symptômes et signes d’insuffisance sont l’augmentation de l’envie d’uriner, une diminution de l’appétit, l’apparition de troubles digestifs, de palpitation et de fatigue, ainsi que des problèmes pour respirer et un essoufflement plus ou moins sévère. Certains patients mentionnent aussi la survenue d’une douleur au niveau du foie. Les symptômes sont classés selon différents stades, dont le dernier stade présente un fort taux de mortalité. Ils sont déterminés par la New York Heart Association. Au début, la maladie n’impacte pas l’activité physique, puis arrivent la sensation de fatigue et un essoufflement, des palpitations, même pour des efforts modestes, et enfin, en phase terminale, ces symptômes sont aussi présents au repos.

Complications et signes de l’insuffisance cardiaque gauche

Lorsque la pompe musculaire faiblit, l’insuffisance cardiaque gauche apparaît et provoque au total plus de 70 000 décès en France tous les ans. Dans le cas d’une atteinte du ventricule gauche, les fluides vont s’accumuler dans les poumons, et la respiration deviendra compliquée.

Si la maladie n’est pas prise en charge à temps lors d’une crise aiguë, différentes complications entrent en jeu. La complication de l'œdème pulmonaire ou périphérique est la plus fréquente selon Wikipédia. Un épanchement pleural peut aussi avoir lieu. Survient également une dilatation ou une hypertrophie des cavités du cœur. Le sang peut stagner à différents endroits du corps, en particulier dans les jambes et le foie, ce qui peut provoquer une augmentation de leur volume, et une invalidité chez toute personne âgée concernée.

Traitements efficaces pour l’insuffisance cardiaque droite

Lorsqu’une personne souffre d’une insuffisance cardiaque droite, le ventricule perd en contractilité, et une surcharge de pression peut être subie. La physiopathologie est souvent recommandée pour savoir comment la soigner. Le but est d’obtenir une volémie satisfaisante, qui peut être rectifiée grâce aux diurétiques administrés en intraveineuse, dont Aldactone (spironolactone), ou à un médicament bêta bloquant. Très appréciés par les cardiologues, ils aident à limiter les effets de l'adrénaline pour éviter que le cœur ne s’emballe.

D’autres études ont montré l’efficacité des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine II (IEC), que ce soit pour l’insuffisance de classe I ou II.

Qu’est-ce que l’insuffisance cardiaque congestive ?

L’insuffisance cardiaque appelée congestive (ICC) toucherait un nombre légèrement plus important d’hommes. Elle peut être liée à un problème de fonctionnement diastolique ou systolique, ce qui signifie que le cœur n’arrive plus à pomper efficacement, ou qu’il reçoit un volume trop important de sang. Cette condition est liée à de l’hypertension artérielle, une valvulopathie, une affection coronarienne, de l’arythmie, une crise cardiaque, ou même la consommation de certaines drogues, qui pourraient provoquer une mort subite.

Pour poser le diagnostic, le cardiologue devra réaliser un ECG, et une évaluation globale de l’organisme, qui comprend des analyses d’urine et une échocardiographie. Pour réussir à combattre cette condition, le cœur va s’adapter, ce qui peut générer d’autres effets secondaires. Il peut notamment accélérer son rythme cardiaque, se dilater, ou développer de nouveaux tissus cellulaires qui l’aideront à prendre en charge l’important volume sanguin. Constipation, pâleur de la peau et ballonnements pourront en être des signes.

Le traitement mis en place pour l’insuffisance cardiaque

Peut-on guérir l’insuffisance cardiaque, et quel est le traitement le plus adapté ? Pour limiter tout risque, il est important de prendre les recommandations des professionnels au sérieux. Cela consiste notamment en une adaptation de ses habitudes de vie. Il faudra limiter la consommation de liquides, être actif au maximum, réduire l’ingestion de sodium, arrêter de fumer et de boire, et se reprendre en main en maintenant une alimentation saine. Les aliments les plus sains et pouvant aider au pronostic sont les céréales, les légumes secs et les fruits.

Ces différentes mesures permettront de ralentir le développement de la maladie. En plus de la recommandation de suivre un hygiène de vie saine, quand cela n’est pas suffisant, la pose d’un défibrillateur pourra être nécessaire, un traitement de resynchronisation cardiaque, d’assistance circulatoire ou une transplantation cardiaque, lorsque l'insuffisance est irréversible.

Espérance de vie d’une personne souffrant d’insuffisance cardiaque

En découvrant le plus tôt possible comment traiter l’insuffisance cardiaque, l’espérance de vie du patient peut être améliorée. 5 ans après le premier diagnostic, 50% des patients sont encore en vie. Pour savoir combien de temps peut vivre une personne affectée par des problèmes d’insuffisance cardiaque, il faudra prendre en compte la sévérité de cette situation, et l’efficacité des démarches mises en œuvre.

Si rien n’est fait pour améliorer les habitudes alimentaires, que le cholestérol se développe et que la personne reste sédentaire, de graves conséquences pourraient s’accélérer et mener parfois jusqu’à l’infarctus. L’apnée du sommeil peut également être un facteur de risque à surveiller !



Nous utilisons les cookies pour améliorer votre expérience. En continuant de visiter ce site, vous acceptez l'utilisation de ces cookies.

Compris !