• Offer de
    bienveue
  • Jusqu'à 30%
    de comprime
  • Pour chaque
    commande
Service Clientèle Service Clientèle
Lundi Vendredi 09:00 - 17:00 Service la France: Appels Internationaux:

Quelles sont les conséquences de l’abstinence chez l’homme et la femme ?

Dans une société hypersexualisée comme la nôtre, l’abstinence reste un sujet tabou. Souvent subie plutôt qu’un choix de vie, elle peut s’accompagner d’un sentiment de frustration et de honte pour l’homme comme pour la femme. Mais au-delà du mental, est-ce que l’abstinence sexuelle a des effets néfastes sur notre santé physique ? Petit tour d’horizon des différents impacts d’un manque de sexe prolongé chez l’être humain.

Abstinence sexuelle, définition et explication

Il est communément admis que le plaisir soit indispensable à tous, qu’on soit hétérosexuel, gay, ou bisexuel. Mais on doit aussi le relativiser car le désir sexuel reste très inégal : tout le monde n’a pas la même libido, et tout le monde n’y prend pas autant de plaisir.

Dans tous les cas, nous pouvons définir l’abstinence comme « l’absence ou la privation de toutes pratiques sexuelles ». On ne peut donc pas vraiment parler d’abstinence quand une personne ne fait pas l’amour mais continue à avoir une activité sexuelle solitaire. 

Article connexe: Acheter Levitra Générique 20mg ou 10mg en ligne et au meilleur prix

On distingue 3 types d’abstinence en fonction des causes et des motivations :

  • L’abstinence délibérée : elle peut avoir pour origine une quête religieuse ou d’élévation spirituelle. Faire vœu de chasteté correspond à tout un cheminement de pensée ayant pour but de dépasser ses pulsions animales. C’est aussi le cas des personnes qui sont totalement désintéressées de la sexualité. Elles n’en éprouvent pas le besoin, par manque de désir (libido faible ou nulle) ou par dégoût (les asexuels par exemple). Enfin, on peut aussi faire le choix de l’abstinence à la suite d’une déception amoureuse qui peut se caractériser par une phase de non-désir. Même si on continue à s’adonner aux joies de la masturbation.
  • L’abstinence temporaire : c’est le cas d’une période de célibat prolongée. On a toujours des pratiques solitaires mais on est privé de la satisfaction de son désir sexuel envers l’autre. Plus la période est longue, plus le manque de sexe peut contribuer à nourrir des frustrations psychologues.
  • L’abstinence définitive : pour les personnes touchées par des pathologies et des handicaps sévères.

Les conséquences psychologiques de l’abstinence sexuelle

Selon une étude, sur le 25% de femmes et les 15% d’hommes qui avouaient ne pas avoir de rapports sexuels, seulement 26% d’entre eux prétendaient ne pas en souffrir. C’est dire à quel point l’absence de sexualité – quand elle n’est pas désirée – peut-être liée à une grande solitude affective que l’on a du mal à accepter. C’est cette douleur psychique durable qui provoque des impacts négatifs.

Perte d’estime de soi : une sexualité épanouie contribue à nous faire sentir désirable, elle booste notre ego (notamment grâce à la diffusion d’hormones dans le corps à la suite de l’acte sexuel). L’abstinence produit donc l’effet inverse et entraîne une diminution de la confiance.

Augmentation du stress : le manque de relations sexuelles régulières inhibe l’organisme et la pression sanguine ne diminue pas. Conséquence : on devient plus perméable au stress.  

Diminution de l’appétit sexuel : moins on pratique, moins on en a envie… c’est bien connu ! Mais rassurez-vous, la libido repart dès que la machine se remet en marche.

Les conséquences physiologiques de l’abstinence sexuelle

Vous ne le saviez peut-être pas mais le manque de sexe peut avoir de vraies incidences sur votre corps.

Fragilisation du système immunitaire : il est prouvé scientifiquement que la sexualité fortifie vos défenses naturelles. En effet, les relations sexuelles libèrent la sécrétion d’immunoglobuline A, un précieux renfort contre les virus et les infections. Vous risquez donc d’être plus souvent malade.

Article connexe: Viagra pour Femme Lovegra – Disponible à petit prix et sans ordonnance!

Dysfonction érectile : toutes les études faites sur le sujet arrivent à la même conclusion : si votre vie sexuelle s’arrête (y compris la masturbation), vous rencontrerez probablement des problèmes d’érection. Comme une personne qui arrête le sport perd ses capacités athlétiques.

Sécheresse vaginale : il est possible que votre vagin émette plus de difficulté à s’humidifier à la suite d’une longue période d’abstinence. Comme une machine un peu rouillée qui a du mal à redémarrer. Mais pas d’inquiétude, cela ne dure pas très longtemps, vous devez juste vous reconnecter à votre désir.

Cancer de la prostate : une étude récente a démontré que les hommes qui jouissaient régulièrement (21 fois par mois) réduisaient de 20% les risques d’être victimes d’un cancer de la prostate.